l'ex blog du Théâtre du Petit Merlan

06 juin 2008

Bonjour.

Plus qu'un outil de promotion, de dialogue, de témoignage, ce blog était pour moi un véritable symbole. Je l'avais créé, puis donné au TPM en 2005, j'en reprends le contrôle aujourd'hui après avoir constaté que tous mes messages avaient été récemment supprimés.

Je me souviens des premiers articles quand nous avions joué Tcheckov. Je nous revois encore tous, dans les coulisses, pour la première. Voilà ! j'y suis ! ce blog était une extension bienveillante des coulisses rassurantes et chaudes du Théâtre. J'y avais gravé mes angoisses d'avant Cravate Club, tous les bonheurs de le jouer avec Chal sous les bons auspices de Domi. Je m'en étais souvent servi pour remercier Danièle de nous donner tant de choses et de nous permettre de vivre ça. Chacun y allait de ses commentaires et photos. Il était juste vivant, lié à ma découverte du théâtre, j'étais lui, il était moi.
Cette époque est complètement révolue. Un nuage noir plane définitivement au dessus des coulisses et il y suinte une pluie acide et laide.  De cette époque il me reste l'essentiel: un gout d'amour, d'amitié et de chaleur que je garderai longtemps, ici, enfoui dans mon bas-ventre. Il me reste aussi vos visages, vos rires et nos délires : Magalie, Julie, Ahmed, Chalhoul, Colette, Léa, Jean-Marie, David, Marie-Claire, Gaëlle, Gérard, Lucienne, Jonathan, Laurence, Fabienne ...

à très bientôt.

Damien.

Posté par petitmerlan à 13:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 mai 2008

Putain qué rigolade !

J'ai pas reconnu le Petit Merlan tellement qu'il était beau !

Et la scène, mon Dieu qué malheur ! rôse et vert émerôde comme les bijous de ma belle soeur, ma parole.

Ah vous ne connaissez pas ma belle soeur ? Tant pis je vous montre quand même la seine, euh la seyne... la scène

Lucienne_et_Danielle

Et les parôles alors, là pour de bon è... mon Dieu qu'on n'a rigôlé !

Elles étaient chouettes nos copines, surtout les fringues, j'avais jamais vu ça depuis Donald Cardewelle,

Pour de bon é !

Dany01

Lucienne01

Mon j'ai bien aimé Danielle De-Ses-Arrêts. Malheur le maquillage !

Dany02

Dany03

Allez je vous laisse les filles je vais faire mon se-trè-te-ching

En encore bravo, du fond du coeur !

Lucienne_et_Danielle02

Posté par GGerard à 11:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 avril 2008

Les cagoles se rebiffent!!!

Welcome  chez les cagoles!

Joss and Chris beauty Institute une comédie hilarante de Vincent Delboy sur la scène du Petit Merlan du 04/04/2008 au 03/05/2008 tous les vendredis et samedis à 20h30.

J'ai nommé Jocelyne Grimaud et Christiane Scarfarini les deux stars de leur Beauty Institute; une histoire à la Thelma et Louise.

Posté par petitmerlan à 11:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 janvier 2008

L'ex-blog de ma Vie !

Je t'ai quitté morose, mais ce n'est qu'une éclipse,
Si l'année écoulée laisse un brin d'amertumes,
Elles sont consolées par le nouveau spectacle.

Danielle est de retour, elle m'épate toujours, Dan
Féthi son compagnon de route, est très à l'aise,
Aucun doute !

F_thi_Phone

F_thi_in_Blue_1

      

         

Eclairages superbes,

Reliefs et magie des flash-back

Féthi's in blue nous enchante !
F_thi_in_Blue_2

Un couple de scène indéniablement né avec Guitry,
Est à la hauteur de nos attentes

Fab_and_F_th
Bémol, peut être, un peu trop sensuel le mécano.
Je songe un temps à Léa... vague à l'âme ?
Ne cherchez pas, vous ne pouvez pas comprendre.
Docteur Ahmed me sort de ma rêverie,
La truculence tout en finesse,
Tout comme son corps longiligne
Doc_Ahmed_2
Aucun problème il nous éclate, sans forcer son talent,
Lien consubstantiel entre lui et le comique.
Con quoi ? Allez !... à vos dico les mecs,
C'est pas parce qu'on est au Petit Merlan
Qu'il faut bloguer idiot !

La scène craque, v'la qu'un couple de poivrots
Déborde dans la salle
Bordel ! Mais que fait la police ?

Poivrots



D'habitude ils sont zen non ?
Mais non ! Le mec en vert, c'est le toubib, suis un peu merde !


Zen

Espiègle à souhait Fabienne, quel talent la perruche !
Fab_et_la_perruche

Au fait qui jouait la perruche ?
Oh ! Toi et tes blagues à dix balles !
Applaudis les au moins !
Final







Très touché par l'accueil
Dans ces lieux rose et rouge.

Je vous adresse simplement un grand Merci !

Posté par GGerard à 22:45 - Commentaires [1] - Permalien [#]
12 novembre 2007

La reprise après Noël

Comme nous vous l'avons indiqué sur le site, le Théâtre est en pleine rénovation et ce jusqu'à la fin de l'année.

Mais pas de repos pour les petits merlans, en effet il se prépare L'Ex-femme de ma vie de Josiane Balasko.

Avec Fabienne Chazel dans un rôle pas comme les autres ; De Césare Danièle toujours aussi surprenante par son talent ; Ahmed Jaoui dans les pas de Jim Carrey et Bauverlé dans tous ses états !!!

Accompagné par une mise en scène explosive sous la houlette de M.Noé.

   

A partir du 11 janvier 2008

Ça va swinguer au Petit Merlan !!!

P.S : pour réserver 0491022819 / 0661541431 / 0689061998

Posté par petitmerlan à 17:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 juillet 2007

C'est l été

Effectivement c'est l'été mais nous travaillons dur pour préparer la saison prochaine.

Saison d'ailleurs qui s'annonce nouvelle  dans le cadre de la programmation avec quelques nouvelles têtes remplies de passion.

Et c'est dans cette allégresse que nous vous souhaitons une bonne continuation estivales.

Posté par petitmerlan à 16:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 juin 2007

Garçon, la carte siou plait

C'est un menu tout en nuances et en variétés que nous avons pu déguster hier soir au restaurant-théâtre du Petit Merlan.

- Une Betterave Rouge en apéritif jouée à rideau fermé et dans la pénombre. Bravo Gaël et David, ça commence bien !

En hors d'œuvre :

- Un mi-bémol qui nous a fait découvrir le charme magique de Nassima

- Un Othello mitonné par un duo corrosif Ahmed et Gaël. Ça tue !

Deux plats à suivre :

- Un Nono, duel explosif, composé d'un Chaloul au grill arrosé à la sensuelle crème de Léa, poivré d'une fine pincée de Nassima, hum… piquant le poivre.

- Un savoureux triolet Damiono Ahmédo Davidesque, mijoté dans un jus de haine ARTistique.

Nous étions déjà fort rassasiés : un (Petit) trou Merlan s'imposait.

La suite fut à la mesure de la première partie

- Comme on ne change pas les équipes qui gagnent Fabienne et Féthi nous ont proposé un Aide Mémoire que nous avons dégusté goulûment,

- Petit alcool pour faire passer, 45° de "Nuit d'ivresse" vieilli en fut en pur bois de Chaloul. Parfaite Laurence en harpie mal b… léchée.

- L'ivresse était donc bien avancée pour pouvoir croquer Lulu la Dévoreuse

Sacrée Colette ! Cette femme a du talent, un talent caché.

Qui a dit "bien caché" ?  Qui ?

- Un triolet Damiono Fabienno Léaesque. Du pur nectar.

Fabienne l'ex-femme de m(s)a vie, délaissée et aux aboies : on y croit.

Léa, à contre-emploi, succulent rôle de garçon manqué.

Et ceci avec des morceaux entiers de Damien dedans et… sans édulcorant artificiel.

- Petit fromage de Chaloul, Médecin malgré lui, accompagné d'un courroux de Nassima façon 17eme, une des révélations de ce cru 2007.

Et le dessert ? Nous allions oublier le dessert !

- Un "droit de vote" magistralement concoctée par Lucienne, notre convalescente.

Un menu complet, copieux, savoureux - rien à dire - le tout arrosé par un petit vin de pays, baptisé, allez savoir pourquoi, "le rire de Claudia".

Un délice !

Le tout pour le prix d'un ticket restaurant c'est pas du vol quoi !

Allez, vous l'avez compris, vous avez été tous et toutes parfaits.

Bravo à Danielle, la maîtresse de maison, particulièrement inspirée dans ses sons et ses lumières.

Je reviendrai.

Posté par GGerard à 21:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 mai 2007

Sur la route... de Colette

Répétitions et répétitions et...

Francesca que tu es belle ! Col001 un peu émue peut-être Col006

Tu parles Charles ! Après l'émotion Lulu nous régale de sa truculence de professionnelle...

Col007 hum ! Que d'érotisme ! Col010

Rémy en est tout retourné Col008 ... mort de désir ou mort de rire ?

Col009

Posté par GGerard à 21:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 mai 2007

Cravate Club... Merci !

Chaloul et toi Damien recevez mes hommages,

Restez encore un peu, ne tournez pas la page,

Adrien le placide nous a émus, touché,

Vérité dans le jeu, tout en sobriété.

Avec Bernard pourtant tu as eu fort à faire,

Tout en amitié feinte, empreintes de mystère.

Très touchant le Bernard que Damien a fait vivre,

Et ses humeurs grinçantes et ses errances ivres.

.

Criant de vérité l'affrontement final,

La querelle des mots et le geste fatal !

Un crescendo qui est une leçon à suivre,

Bernard le tyrannique et Adrien le libre.

.

Magiques ont été ces moments de théâtre,

Et je veux exprimer simplement à vous quatre,

Remerciements sincères pour ce travail de pro.

C'était un plaisir certes, mais… nous avions trop chaud !

Imaginez la scènes si nous avions la clim !

Sans oublier bien sûr, un grand merci à

v Dominique, talentueux metteur en scène,  

v Féthi qui nous a si gentiment chauffé la salle avec ses éclairages.

Nb. J'ai tellement aimé que j'ai mis 2 "T" à Cravate. Ne vous inquiétez pas c'est volontaire ! 

Posté par GGerard à 17:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 mars 2007

Gestes et Paroles

Gesticuler sur scène, inventer une histoire,

Et imaginer l'autre, comme un tissus qu'on tisse,

Se parler, s'amuser comme larrons en foire,

Tel était hier le thème, de nos durs exercices.

En créant à mesure, nos personnes grotesques,

Se créait quelquefois, dans l'espace magique,

,

Ou les projecteurs jaunes, accentuaient nos gestes,

Une situation, irréelle et comique !

Voulions nous en joignant nos gestes à nos paroles,

Exagérer l'effet, amplifier les dialogues ?

Rechercher et sentir le corps remplir son rôle ?

Tellement hypertrophiés, nos gestes en hyperbole,

S'amusaient à dessein, nous désarticulaient,

,

Gestes grandiloquents, comme ceux de pantins.

Et, tandis que nos voix tentaient de maîtriser

Sur une thématique de tango argentin,

Trop larges, ces figures, faites en démesure,

Epuisé par l'effort et tel un large souffle

Se contractait le corps qui rentrait sa voilure.

,

Fermant les bras, les jambes selon des courbes souples,

Et contractant le buste en une expiration,

Ramassant l'énergie, doucement contenue,

Murmurant quelquefois, retenant l'émotion,

Enfin nous retournions, d'où nous étions venu,

Silences gestuels, ponctuaient notre histoire.

Posté par GGerard à 20:17 - Commentaires [1] - Permalien [#]